L’autorisation et la surveillance des loteries et des paris sont du ressort des cantons. En juillet 2006, les 26 cantons se sont regroupés au sein du concordat Conférence spécialisée des membres de gouvernements concernés par la loi sur les loteries et le marché des loteries (CDCM). Celui-ci se fonde sur une convention intercantonale (CIPL), qui a pour but l’application uniforme et coordonnée du droit sur les loteries, la protection de la population contre des effets socialement nuisibles de loteries et l’affectation transparente des bénéfices des loteries et paris.